chiffre du chomage

Les chiffres officiels publiés par le Ministère du Travail et Pôle emploi apportent la preuve formelle que le taux de chômage a connu une recrudescence en 2019. Ces statistiques indiquent en effet que le chômage a reculé de 3,3 %, c’est-à-dire que le nombre de personnes sans activité professionnelle a diminué de 120 700. Cette régression ne s’est cependant pas faite de la même façon dans toutes les régions françaises. Certaines, plus que d’autres ont enregistré de forts taux de recul du chômage.

Les territoires d’outre-mer en tête du peloton

Les territoires d’outre-mer sont les régions françaises qui ont connu un recul drastique du chômage. Hormis l’île de Mayotte où les politiques d’emploi n’ont pas eu de réelles incidences positives, les autres régions d’outre-mer devraient avoir été satisfaites.

Lire également : La rubrique « Divers » dans un CV

  • En Guadeloupe, le taux de diminution est de 7,8 % ;
  • En Martinique, le chômage a reculé de 6,0 % ;
  • En Guyane, les chiffres annoncent un recul de 5,8 % ;
  • La Réunion affiche une diminution de 3,5 %.

La baisse du nombre de demandeurs d’emploi s’est aussi ressentie dans la France métropolitaine. Les chiffres varient d’une région à une autre.

Les régions de la Corse et les Hauts-de-France battent des records dans la France métropolitaine

Dans la métropole, c’est la Corse qui s’est illustrée dans la baisse du nombre de chômeurs. Cette région a enregistré au titre de l’année 2019, une baisse de 6,3 % de ses chômeurs. Les Hauts-de-France ont également fait de belles performances avec un taux de 5,5 %. Par ailleurs, on peut citer la région de Provence-Alpes-Côte d’Azur qui a enregistré, selon les statistiques publiées, une baisse de 4,9 % du nombre de chômeurs. C’est en effet un chiffre bien au-dessus de la moyenne. D’autres régions se retrouvent dans une diminution moyenne. Ce sont entre autres :

A lire également : Baisse du chômage Hauts de France et dans le Pas de Calais

  • La Nouvelle-Aquitaine avec 4,8 % ;
  • La Normandie avec 4,3 % ;
  • Le Centre-Val de Loire avec 4,1 % ;
  • Le Grand-Est avec 3,4 % ;
  • La Bretagne avec 3 %.

Nonobstant ces chiffres encourageants qui annoncent de belles perspectives pour le premier semestre de 2020, certaines régions n’ont pas connu un recul véritable.

Les régions qui n’ont pas connu de grands changements

Si les toutes les régions ont connu une diminution du nombre de chômeurs, les statistiques ne sont pas forcément très admiratives dans certaines régions. Dans l’Occitanie, le chômage n’a baissé que de 2,5 %. En Auvergne–Rhône-Alpes et en Ile-de-France, ce taux est respectivement de 2,2 % et de 1,8 %. Alors que la Bourgogne–Franche-Comté a enregistré une baisse de 1,6 %, les Pays de la Loire tiennent la lanterne avec une baisse mitigée de 0,6 %.

Un mot à rajouter ?

Please enter your comment!
Please enter your name here