Conformément à l’article L211-1 du Code des assurances, les véhicules terrestres à moteur doivent, a minima, être assurés « au tiers » pour pouvoir circuler en toute légalité et sans restriction sur le territoire français. Il s’agit d’une obligation qui a été instaurée dans une optique de protection des automobilistes et usagers des risques induits par l’usage d’un véhicule motorisé. Les autos utilisées dans un cadre professionnel ne sont pas en reste. Que vous soyez travailleur indépendant, autoentrepreneur ou chef d’entreprise, cet article fait le point sur l’assurance auto dont vous aurez besoin.

Comment choisir l’assurance auto qui vous convient ?

Comme vous pourrez le constater en suivant ce lien, il apparaît plus pertinent de prendre un contrat d’assurance auto formulé spécialement pour les professionnels. Encore faut-il trouver le bon, c’est-à-dire celui qui peut s’accorder à vos moindres besoins. Au moment de faire votre choix, un certain nombre de détails doivent entrer en ligne de compte.

A lire également :

On note en tout premier lieu le nombre de véhicules à assurer. Un entrepreneur qui dispose d’une flotte de véhicules (voitures, camions, engins de chantier, bus…) ne prendra en effet pas la même assurance qu’un travailleur indépendant. Le premier devra opter un contrat « flotte automobile » tandis que le second n’aura besoin que d’une assurance auto individuelle. Il est ensuite question de tenir compte du modèle et de :

  • l’âge du (des) véhicule(s),
  • son (leur) usage,
  • la fréquence à laquelle il(s) est (sont) utilisé(s),
  • votre profil ou bien celui des autres conducteurs, etc.

Pour trouver le meilleur contrat, la solution la plus efficace reste l’utilisation d’un comparateur d’assurances auto en ligne. Vous pouvez également mandater un courtier spécialisé qui se chargera de trouver pour vous le meilleur contrat auprès de ses partenaires.

Lire également :

conducteur professionnel : assurance auto

Quels sont les facteurs qui influent sur les taux d’assurance automobile ?

Au moment de l’établissement de la prime d’assurance auto, les assureurs prennent en considération tout ce qui concerne le véhicule à assurer. On cite notamment son type, son âge, sa marque, sa puissance, son historique, sa valeur, son usage, son caractère écologique, le coût des pièces de rechange… En d’autres mots, ils évaluent les risques auxquels ils s’exposent en assurant ce véhicule.

Ces assureurs vont aussi se baser sur le profil du conducteur professionnel, de même que son historique de conduite. Un jeune conducteur paiera logiquement plus cher son assurance auto puisqu’il est considéré comme étant un profil à risque. Comme le précise l’article A.335-9-1 du Code des assurances, une surprime lui sera systématiquement appliquée.

Au-delà de ces facteurs, on note l’adresse de l’automobiliste et donc, l’endroit où est stationné son véhicule chaque nuit, sans oublier les garanties qu’il souhaite prendre et la franchise. Il faut savoir que cette dernière correspond à la somme restant à la charge de l’assuré en cas de sinistre. Plus elle est élevée, moins la prime sera importante, et vice-versa.

Les avantages d’une assurance auto adaptée aux professionnels

Une assurance auto adaptée est une assurance qui s’aligne parfaitement à l’ensemble de vos besoins, même les plus spécifiques. Elle tient compte des spécificités de votre activité, des risques auxquels elle vous expose quand vous conduisez ainsi que de la valeur de votre véhicule. Ce contrat est de ce fait la promesse d’une couverture sur mesure. À la clé, vous ne risquez pas de vous retrouver dos au mur dans l’éventualité d’un sinistre. Une bonne assurance auto ne contient aucune garantie superflue qui alourdit inutilement la note finale. Vous ne paierez que pour celles dont vous avez réellement besoin. Elle offre donc un meilleur rapport couverture/prix.

Un mot à rajouter ?

Please enter your comment!
Please enter your name here