élève psychiatre

Décider de devenir psychiatre est une initiative qui exige un engagement sérieux, tant au niveau des études nécessaires que du dévouement pour aider les personnes souffrant de troubles mentaux. Dans cet article, nous vous présenterons les principales étapes de la formation pour devenir psychiatre en France ainsi que le salaire moyen de ce métier.

Qu’est-ce qu’un psychiatre ?

Un psychiatre est un médecin spécialisé dans le diagnostic, le traitement et la prévention des troubles mentaux et comportementaux. Il a donc suivi une formation médicale initiale en médecine, puis s’est orienté vers cette spécialité au cours de sont internat. Contrairement aux psychologues qui ont obtenu un diplôme universitaire (Master ou Doctorat) en psychologie, le psychiatre peut prescrire des médicaments et réaliser des actes médicaux spécifiques à sa discipline.

A lire en complément : Formation en ligne : quelles sont celles qui ont le plus de succès ?

Parcours de formation pour devenir psychiatre

Une consultation psychiatrique

Pour devenir psychiatre, il faut d’abord passer par une formation complète en médecine, avant de se spécialiser dans la psychiatrie pendant l’internat. Voici les étapes clés de ce parcours :

  1. La première année commune aux études de santé (PACES) : Cette année sert de tronc commun à toutes les filières médicales (médecine, pharmacie, odontologie et maïeutique). Afin d’accéder à la deuxième année, il est nécessaire de réussir un concours très sélectif.
  2. Les études de médecine (DFASM) : Suite à la PACES, il faut suivre six années supplémentaires d’études médicales pour obtenir le diplôme de formation approfondie en sciences médicales (DFASM). Durant ces années, les étudiants acquièrent des compétences fondamentales en anatomie, physiologie, pathologie, thérapeutique et épidémiologie. Ils effectuent également des stages dans différents services hospitaliers.
  3. L’internat en psychiatrie : L’internat débute après l’obtention du DFASM et constitue une spécialisation pendant 3 à 5 ans selon les universités, en fonction des connaissances et compétences nécessaires pour exercer cette profession. Les internes en psychiatrie effectuent des stages dans divers services de psychiatrie, ainsi qu’en neurologie, addictologie, pédopsychiatrie et auprès de personnes présentant des troubles de la personnalité ou du comportement.
  4. Le Diplôme d’État de Docteur en Médecine (DEDM) : A la fin de l’internat, il est nécessaire de soutenir une thèse de doctorat afin d’obtenir le titre de docteur en médecine.

Salaire et perspectives professionnelles en tant que psychiatre

Le salaire d’un psychiatre varie en fonction de plusieurs paramètres tels que :

A lire en complément : Quel organisme compatible CPF propose une formation professionnelle en finance ?

  • Le mode d’exercice (secteur public ou privé)
  • La région d’exercice
  • L’expérience professionnelle

Le salaire dans le secteur public

Un couple qui consultent un psychiatre

Dans le secteur public, un psychiatrie hospitalier est rémunéré selon la grille de traitement de la fonction publique hospitalière. Le salaire net mensuel débute à environ 3 500 euros pour un interne et atteint environ 5 000 euros après quelques années d’expérience, pour culminer à plus de 7 000 euros en fin de carrière en qualité de chef de service.

Le salaire dans le secteur privé

Dans le secteur privé, le salaire du psychiatre varie principalement en fonction du nombre de patients qu’il consulte et des actes médicaux spécifiques qu’il réalise. Il est donc difficile d’établir un salaire moyen, mais les revenus peuvent être supérieurs à ceux du secteur public pour un professionnel établi avec une clientèle fidélisée.

Perspectives professionnelles en tant que psychiatre

Les perspectives d’emploi pour les psychiatres sont généralement bonnes, car la demande pour ce type de spécialiste est en croissance constante depuis plusieurs années. L’augmentation des troubles mentaux liés au stress, à l’anxiété et à la dépression stimule cette demande. De plus, la reconnaissance progressive de troubles tels que les troubles du spectre autistique, les troubles de l’alimentation ou les addictions a renforcé la place du psychiatre dans la prise en charge globale des patients.

Il existe plusieurs métiers connexes à la psychiatrie, qui peuvent intéresser les professionnels de la santé souhaitant travailler dans ce domaine :

  • La pédopsychiatrie : spécialisation dans le traitement et la prévention des troubles mentaux chez les enfants et les adolescents,
  • L’addictologie : spécialisation sur la prise en charge globale des troubles liés à la dépendance (alcool, drogues, jeux…)
  • La gérontopsychiatrie : spécialisation en gériatrie, centrée sur la prise en charge des problèmes psychologiques que rencontrent les personnes âgées.
  • La neuropsychiatrie : dédiée aux troubles neurologiques avec une composante psychiatrique.

Un mot à rajouter ?

Please enter your comment!
Please enter your name here