étudiante avec livres de cours dans les mains

L’obtention d’un diplôme de fin d’études secondaires ou le baccalauréat est la première étape à l’indépendance d’un jeune citoyen. Continuer ses études supérieures à l’étranger est désormais un cap classique dans l’après-bac des jeunes bacheliers, les avantages de cette procédure sont nombreux que ce soit d’apprendre une nouvelle langue, de forger son CV et d’acquérir de l’expérience professionnelle ou encore qu’il s’agisse d’un développement humain précieux sur le plan personnel.

La fin du cycle secondaire reste donc la meilleure période afin de partir vers l’aventure dans un personnage d’étudiant international, mais il existe plusieurs facteurs à connaître et à analyser avant de prendre une telle décision.

A découvrir également : Qu'est-ce qu'un décorateur d'espaces de vente ?

S’inscrire à l’université à l’étranger directement après le bac

Être diplômé d’un baccalauréat purement français est reconnu dans de nombreux pays, il peut de ce fait vous ouvrir les portes d’un établissement d’études supérieures en dehors de la France.

La première étape afin de pouvoir suivre ses études supérieures à l’étranger est de cibler le pays qui vous intéresse ou de vous renseigner sur le fonctionnement de son système scolaire. Préparez-vous à être confronté à une concurrence ayant une bonne connaissance de la langue du pays et un dossier qui correspond à la norme du pays. Il est ainsi à vous de rendre votre dossier attractif et unique en vous basant sur les critères de sélection des établissements qui vous intéressent. Dans certains pays, les critères de l’acceptation des nouveaux étudiants sont basés sur les résultats académiques, mais tout aussi sur un engagement associatif ou par la pratique d’activités extra-scolaires.

Lire également : Pourquoi faire une école de graphisme à Strasbourg ?

La limitation de postulation aux établissements d’études supérieurs étrangers varie d’un pays à un autre à cause du statut d’étranger.

Il vaut mieux commencer ses démarches assez tôt à cause de la lourde paperasse administrative  qui concerne une traduction officielle de vos diplômes et de vos notes d’examen, un examen de langue et des lettres de recommandation de la part de vos profs, si possible.

Participer à un programme d’échange d’étudiants

Participer à un programme d’échange à l’étranger reste le chemin le plus sûr, le plus sécurisé et le plus avantageux financièrement parlant afin de suivre une partie de sa scolarité à l’étranger. Au cours des années, les accords bilatéraux entre établissements d’études supérieures ont augmenté, permettant ainsi aux étudiants français de bénéficier d’une expérience d’étude à l’étranger. Cette stratégie permet d’éviter à l’étudiant français de payer le moindre coût, dont les frais d’inscriptions.

Néanmoins, la sélection des candidats se fait sur dossier d’où une implication importante est obligatoire afin de pouvoir partir au pays de son choix. La durée de l’échange est limitée et dépasse rarement une année.

Choisir une école proposant des échanges scolaires dès la première année

Si pour vous une inscription dans un établissement étranger en première année vous est impossible, ne perdez pas espoir. Il existe certains établissements qui proposent un programme d’échange d’étudiants dès la première année.

Nous vous mettons ci-dessous la liste des programmes d’échange dès la première année d’étude :

  • Le programme d’échange Erasmus+ ;
  • Le programme d’échange MICEFA ;
  • ISEP – International Student Exchange Programs ;
  • Le programme d’échange PQEE du BCI, anciennement CREPUQ.

S’inscrire dans un programme de séjour linguistique après le bac

Comme autre alternative, vous pouvez prendre une année de césure ce qui ne veut absolument pas dire une année de vacances, mais plutôt une année pour partir à l’étranger afin d’améliorer vos capacités dans une certaine langue et découvrir de nouvelles cultures, notamment dans une école ou une académie destinée à cela afin de vous intégrer dans votre pays d’accueil.

Il est important de calculer correctement son budget, car en fonction de votre destination, une inscription dans un institut de langue qui, même s’il ne délivre aucun diplôme reconnu, peut être extrêmement coûteuse.

Fort heureusement pour vous, il existe en France des organismes qui organisent des séjours linguistiques adaptés à vos attentes et à vos capacités, ainsi, vous serez soulagé de la lourdeur de la paperasse administrative.

Les séjours linguistiques post-bac ont pour avantage d’offrir à celui qui ose l’expérience une plus grande maîtrise de la langue, de mûrir son projet en lui permettant d’avoir une expérience professionnelle et d’être en contact avec des gens expérimentés dans le domaine qui l’intéresse, ainsi, il pourra choisir de manière sereine son futur parcours d’étudiant.

Un mot à rajouter ?

Please enter your comment!
Please enter your name here