Conducteur-engins-tp-fiche-métier

Vous êtes passionné par la conduite de divers engins ? Vous aimez travailler sur des chantiers ? Dans ce cas, le métier de conducteurs d’engins TP (Travaux publics) devrait vous intéresser. Un tel conducteur pilote des engins de TP sur des chantiers. Voici sa fiche de métier. 

Les missions du conducteur d’engins TP

C’est le conducteur d’engin de travaux publics qui rend possible l’exploitation d’un terrain. Il est le tout premier à intervenir sur un chantier. En effet, avant que les travaux ne démarrent sur un terrain suite aux différentes études, il faudra le préparer. Cela commence par le déblayage du terrain. Et bien entendu, c’est le conducteur d’engins de travaux publics qui s’en charge. Il aura donc à déplacer d’importants volumes de terre, de pierre, de gravats, tout ce qui peut empêcher de démarrer les travaux sur le chantier

A lire également : Logistique : un secteur qui recrute

À cet effet, il peut faire usage d’une pelle hydraulique afin de creuser. Pour retirer les gravats, il va utiliser une chargeuse et un bouteur afin de déblayer complètement le terrain. Pour aplanir le sol, celui qui exerce le métier de conducteur d’engins TP peut faire usage d’une chargeuse. Par ailleurs, il faut noter que c’est ce professionnel des travaux publics qui creuse ou terrasse. Ici, il utilisera des engins de travaux publics tels que le bulldozer, la défonceuse, la tracto-pelle, etc. La niveleuse l’aidera essentiellement pour le creusement des fossés. 

Outre cela, sachez que l’entretien des chaussées lui revient également. Pour mener à bien cette tâche, ce conducteur des engins de travaux publics aura besoin de balayeuses. Il peut aussi s’occuper du répandage sur une chaussée ou de son finissage. 

A lire également : Comment devenir pharmacien ?

Autres missions du conducteur d’engins TP

En dehors des différentes missions qui viennent d’être énumérées, sachez aussi que ce professionnel peut être amené à acheminer son engin de travaux publics sur le terrain. Il le fera en se servant d’un véhicule porteur. Cela est nécessaire surtout s’il doit travailler avec des engins sur chenilles. 

Il est important de signaler que le conducteur de travaux publics est aussi un véritable mécanicien. C’est lui-même qui fait les petits dépannages. Il a le devoir d’entretenir l’engin avec lequel il travaille. Ici, il se charge de faire le graissage, la vidange, etc. Dès qu’il remarque des anomalies qu’il ne peut pas corriger lui-même, il doit le signaler à son chef d’équipe. Il s’assure constamment du fonctionnement des dispositifs de sécurité.  

Les autres dénomination du conducteur d’engins TP

Il existe de nombreuses autres appellations pour parler du conducteur d’engins TP. Si vous entendez parler de l’une quelconque des dénominations ci-dessous, sachez qu’il s’agit du même métier :

  • Conducteur du BTP ;
  • Conducteur de d’engins de chantier ;
  • Conducteur du génie civil ;
  • Conducteur d’engins de terrassement ;
  • Conducteur de l’exploitation des carrières
  • Conducteur de bouteurs, bulldozers, de pelleteuses, de niveleuses, de pelles, etc.

Dans quel environnement travaille ce professionnel des travaux publics ?

La conduite d’engins de travaux publics se fait en extérieur à ciel ouvert. Si vous voulez exercer ce métier des BTP, vous devez donc être prêt à travailler dans le froid, sous la pluie, sous la neige ou sous le soleil. Vous pourrez intervenir sur un certain nombre de chantiers. Tout va bien évidemment dépendre de l’entreprise qui vous a contacté.

Les bâtiments, le génie civil ou militaire, les travaux publics, les exploitations de carrières, etc., sont des secteurs qui auront besoin des compétences d’un conducteur d’engins TP. Vous devez donc être disposé à travailler dans un environnement bruyant où la poussière/boue règne en maître. Il faut noter aussi que ceux qui conçoivent les engins de chantier recrutent également des conducteurs d’engins de travaux publics. Quant aux heures et aux jours de travail, il faut savoir qu’un tel professionnel n’a pas d’horaires ou de jours fixes. Il peut travailler dans la nuit, les week-ends, les jours fériés, etc. 

Quelles compétences et qualités faut-il avoir pour exercer ce métier ? 

Déjà, celui qui veut exercer ce type de métiers doit être particulièrement attentif. Vous devez avoir une bonne acuité auditive. Cela vous permettra de reconnaître d’éventuelles anomalies juste en entendant le bruit du moteur. À côté de ça, il vous faudra une bonne sensibilité manuelle pour bien manipuler l’engin de travaux publics qui est mis à votre disposition. Vous devez toujours avoir toujours les bons réflexes et un bon sens de l’équilibre pour mieux vous en sortir. 

Du développement précédent, vous avez certainement compris que celui qui exerce le métier de conducteur d’engins TP doit être polyvalent. Il devra aussi avoir des compétences en mécanique et maintenance. Le conducteur doit bien maîtriser l’engin avant de commencer à l’utiliser. Outre cela, il doit respecter les différentes normes de sécurités en lien avec l’utilisation des engins de travaux publics. 

Quelles formations pour devenir conducteur d’engins TP ?

Vous l’avez certainement compris, cet emploi de conducteur d’engins revient à utiliser certains matériels de de manutention et de construction de bâtiment. C’est pour cela qu’avant que le recruteur ne fasse appel à vous, vous devez être diplômé ou être titulaire de certains certificats. Vous devez entre autres auvoir :

  • Un CACES ;
  • Un BP conducteur engin ;
  • Un CAP conducteur d’engins de travaux publics ;
  • Un CAP maintenance des matériels de travaux publics et de manutention.

Vous pouvez donc occuper un poste de conducteur d’engins TP si vous êtes titulaire d’un CACES correspondant à l’engin que vous voulez conduire. Avec un permis C, vous serez autorisé à conduire l’engin sur le chantier. Pour ce qui est des formations, vous pouvez être recruté en tant que conducteur professionnel avec un Bac pro travaux publics ou un Bac pro maintenance des matériels, option travaux publics et manutention. 

Un BP conducteur d’engin, option travaux publics et carrières est aussi accepté. Vous pouvez également être recruté par une entreprise avec un CAP conducteur d’engins de travaux publics et carrières ou un CAP Maintenance des matériels de travaux publics et de manutention. Pour ce qui concerne le salaire, il faut noter qu’à vos débuts, vous gagnerez environ 1600 euros comme salaire brut. Notez qu’il n’est pas pris en compte ici les éventuelles primes que vous pouvez recevoir. 

Quel est l’intérêt de suivre une formation VGP lorsqu’on est conducteur d’engin ?

Si vous souhaitez devenir conducteur d’engin, vous avez tout intérêt à suivre en parallèle une formation VGP. Tout d’abord, il faut bien considérer que les entreprises qui utilisent des engins sont soumises à des vérifications régulières de tous les appareils de la société. Il faut savoir que la formation VGP vous permet de contrôler vos machines et engins sans l’intervention d’un tiers. Là où les entreprises pouvaient attendre plusieurs jours avant l’intervention d’une personne qualifiée, un employé formé au VGP pourra de lui-même vérifier et attester de l’état de marche d’une machine. 

C’est pour cette raison que les entreprises recherchent activement des conducteurs formés aux vérifications générales périodiques. Il faut savoir qu’il existe plusieurs types de vérification, donc plusieurs formations. Plus vous êtes formés et plus vous êtes susceptible d’intéresser les entreprises pour des postes intéressants. Vous gagnez en autonomie grâce à ce type de formation et vous accélérez donc les processus de production de l’entreprise. 

C’est un excellent moyen de devenir un élément important et difficilement remplaçable d’une entreprise. En acquérant de nouvelles compétences, vous mettez votre profil en avant et vous mettez toutes les chances de votre côté pour votre carrière professionnelle. Vous pourrez profiter de ces formations dans des centres spécialisés ou directement depuis chez vous via le biais de formation en ligne. 

Une fois la formation terminée, vous pourrez immédiatement profiter de cette nouvelle compétence pour la mettre à disposition de votre employeur. Bien évidemment, les formations VGP concernent les engins que vous conduisez, mais peuvent aussi concerner le matériel électrique d’un bâtiment ou encore sa sécurité anti-incendie. Plus vous possédez de formations en VGP et plus vous êtes apte à contrôler différents matériels présents au sein de la structure d’une société. 

Un mot à rajouter ?

Please enter your comment!
Please enter your name here