Devenir-technicien-assainissement

Si vous avez de l’eau potable chez vous aujourd’hui, c’est en partie grâce au technicien d’assainissement. Il est recruté pour assurer le bon fonctionnement de tous les équipements qui vous permettent d’avoir de l’eau bien assainie dans votre domicile ou dans votre entreprise. Pour jouer ce rôle important pour que chaque ménage accède à un or bleu de qualité, vous devez suivre une formation digne du nom.

Le présent billet vous présente les différentes formations pouvant vous conduire à accéder un jour à ce métier de même que les évolutions que vous pouvez connaître dans votre carrière sans faire omission de vos rémunérations. C’est parti !

A découvrir également : Travail en intérim : règles, durée et rupture

Point des missions du technicien d’assainissement

Devenir-technicien-assainissement-mission

Lorsque vous êtes recruté en tant que technicien d’assainissement, c’est vous qui êtes chargé de maintenir en état de fonctionnement le réseau d’assainissement et celui qui permet de distribuer l’eau potable. Il peut s’agir des stations de pompage, des canalisations, des ouvrages sous voirie, etc. Vous aurez donc à vous occuper des opérations de maintenance.

Dans ce cadre, vous serez amené à changer des pièces ou à procéder à leur réparation afin que le réseau continue de fonctionner comme il le faut. La maintenance préventive et curative de premier niveau des installations est de votre ressort. En outre, le nettoyage et l’entretien des systèmes vous incombent également. Avant de faire tout ceci, vous devez trouver la source des anomalies sur les différents réseaux.

A lire aussi : Comment appréhender les métiers dans le secteur médico-social ?

En dehors de ces activités, le technicien d’assainissement s’occupe des opérations de pompage, de curage et procède aussi à la vidange des eaux. Ce professionnel est aussi chargé de la surveillance du processus et de la gestion des flux. Il régule le fonctionnement des équipements d’exploitation, de ceux qui favorisent l’écoulement et de ceux qui permettent de prélever les eaux usées ou les eaux potables.

Il doit faire des comptes rendus de ses opérations et renseigner les supports de suivi d’activité. De plus, s’il se produit une inondation ou si des dégâts surviennent sur un site, il doit tenir informés ses supérieurs. Il faut garder à l’esprit que le technicien d’assainissement œuvre toujours en respectant les normes qualité et environnementales. Il est tenu de respecter les règles QHSE. Il fait un travail technique et est donc tenu d’avoir certaines compétences et qualités pour réussir ses missions.

Compétences et qualités d’un technicien d’assainissement

Devenir-technicien-assainissement-compétence

Dans l’exercice de ce métier, vous serez amené à vous déplacer régulièrement. C’est évident, puisqu’il faut se rendre sur les lieux où les équipements sont installés. Vous devez être prêt à supporter des odeurs que le commun des mortels aurait du mal à supporter. Avant d’aller sur un chantier, n’oubliez pas votre équipement de travail.

Cela vous sera d’une grande aide lorsque ces odeurs commenceront par s’élever. Le technicien d’assainissement doit bien maîtriser les techniques courantes de fonctionnement des réseaux d’eau usée. Il doit pas pouvoir se servir des outils mécaniques et hydrauliques haute pression. Vous devez savoir faire des prélèvements et maîtriser des normes en lien avec les réseaux d’eau.

Vous devez, en outre, maîtriser l’outil informatique. Un bon sens de l’organisation et de l’initiative, de la rigueur, de la persévérance, voilà quelques qualités qu’exige le métier du technicien d’assainissement. Il vous faudra aussi faire preuve de sang-froid. Les formations qui suivent vous prépareront à tout cela.

Ces formations qui vous permettent de devenir technicien d’assainissement

Pour ce qui concerne les formations, sachez que vous pouvez être recruté avec un CAP ou un BEP dans les domaines de la plomberie ou de l’assainissement. Bien entendu, le mieux est d’avoir un niveau un peu plus élevé. Ainsi, vous pouvez y accéder avec un :

  • Bac professionnel ;
  • Bac +2 ;
  • Le BTS Métier de l’eau ;
  • BTSA Gestion et maîtrise de l’eau.

Il vous sera aussi possible d’y accéder avec une Licence professionnelle (LP) Métier de la protection et de la gestion de l’environnement (MPGE). Dans le cas d’espèce, vous pouvez opter pour le parcours Gestion et Optimisation des Systèmes de traitement de l’eau (GOSTE). Le parcours Ressources et qualité de l’eau (RQE) vous ouvre également les portes de cette profession sans oublier le parcours Milieux aquatiques et eaux pluviales (MAEP).

Par ailleurs, avec une LP Génie des procédés pour l’environnement parcours Génie de l’assainissement des systèmes de traitement des eaux, vous pourrez travailler dans une entreprise en tant que technicien d’assainissement. Le parcours Gestion des eaux, des boues et des déchets de cette même licence professionnelle est aussi une porte d’accès.

Vous pouvez également suivre le parcours Gestion exploitation des eaux pour être reconnu comme ce technicien dont vous avez toujours rêvé. Si vous êtes dans un processus de reconversion professionnelle, sachez que vous avez la possibilité de financer votre formation grâce au compte CPF ou avec l’aide de Pôle Emploi.

Les évolutions professionnelles et salaires d’un technicien d’assainissement

Après quelques années, vous pouvez être mis à la tête d’une équipe. Dans certains cas, vous serez nommé responsable de projet. Pour ce qui concerne la rémunération du technicien d’assainissement, sachez qu’elle peut varier entre le SMIC et 2000 euros. Il s’agit-là du salaire de ceux qui n’ont pas une grande expérience dans le domaine. Les plus expérimentés vont gagner plus de 2400 euros comme salaire brut par mois.

Un mot à rajouter ?

Please enter your comment!
Please enter your name here