Que faire après son diplôme d’aide-soignant ?

Après votre diplôme d’aide-soignant, plusieurs options s’offrent à vous. Vous pouvez décider d’exercer le métier et vous mettre au service des patients. De même, vous pouvez choisir de suivre d’autres formations pour élargir votre champ de compétences du corps médical. L’objectif ici est d’explorer les perspectives d’évolutions après un diplôme d’aide-soignant.

Travailler en tant qu’aide-soignant

aide soignant

Après l’obtention de son diplôme d’État d’aide-soignant (DEAS), le titulaire peut commencer à travailler dans le corps médical. En réalité, le rôle de l’aide-soignant est incontournable dans les soins palliatifs. Ses interventions sont décisives sur plusieurs plans. L’une de ses missions est d’assister les patients internés.

Il est chargé d’administrer les soins de prévention, d’assister le malade durant son processus de rééducation et de l’aider à recouvrer son autonomie d’action. L’aide-soignant a pour rôle d’éduquer et de maintenir la santé du patient afin de lui assurer un bien-être permanent. De même, il doit aider ce dernier dans ces gestes d’hygiène quotidiens. Par exemple, il peut l’assister à se laver, s’habiller et manger. Les compétences d’un aide-soignant sont sollicitées dans différents cadres : 

  • Hôpitaux ;
  • Centres de rééducation ; 
  • Maisons de retraite ;
  • Cliniques ;
  • Centres médico-sociaux ;
  • Centres d’accueil pour handicap, etc.

Il existe de nombreux moyens pour rechercher des offres, notamment les missions d’intérim pour aide soignant. Le professionnel peut exercer dans le secteur public comme dans les établissements privés. Toutefois, il convient de souligner que le secteur public offre des conditions plus favorables.

Devenir infirmier/infirmière

Le diplôme d’État d’aide-soignant vous permet d’accéder à d’autres types de formations du corps médical. C’est le cas d’un infirmier ou infirmière. Un aide-soignant titulaire d’un BAC peut enchaîner avec une formation en IFSI pour obtenir à la fin un diplôme d’État Infirmier. En absence d’un baccalauréat, une expérience de trois ans est requise d’abord avant de poursuivre avec une formation d’infirmier.

Mais, il faudra rappeler que depuis septembre 2021, le verrou du BAC est sauté. Une fois titulaire du DEAS, vous avez la possibilité de continuer directement votre parcours en vous inscrivant en institut de formation en soins infirmiers. Après l’obtention de votre diplôme d’État Infirmier, différentes options de spécialisation en interne s’offrent à vous. Vous pouvez devenir cadre de santé, infirmier anesthésiste ou infirmier de bloc opératoire.

Devenir assistant des soins en gérontologie

La gérontologie est l’une des spécialités dans lesquelles vous pouvez poursuivre votre parcours après votre DEAS. Pour cela, il faudra suivre une formation d’assistant de soins en gérontologie. En France, il existe de nombreux instituts de santé qui offrent cette formation. Pour vous assurer une formation de meilleure qualité, privilégiez un institut reconnu, dont le diplôme est certifié.

Cette formation vous permet d’administrer des soins et d’offrir un accompagnement spécifique aux personnes âgées, présentant des troubles cognitifs et en situation de dépendance. À partir de cette formation, l’apprenant peut accéder à plusieurs autres programmes de formation. Tout ceci lui permet d’acquérir de nouvelles compétences qui renforcent son expertise dans le domaine médical.

Intervenant en IFAS

diplôme aide soignant

Après son diplôme, un aide-soignant peut devenir un formateur en Institut de Formation Aide-Soignant (IFAS) à condition d’être titulaire d’un diplôme complémentaire de niveau 6 ou d’un diplôme d’État Infirmier. Pendant 12 mois, vous devez mettre de côté vos pratiques d’aide-soignant pour vous former à l’encadrement du groupe.

En sa qualité d’intervenant, le formateur réalise plusieurs missions. En premier lieu, il est chargé d’animer la formation d’aide-soignant. Pour réussir, il s’appuie sur son expérience pour préparer ses animations, mettre en place des techniques pédagogiques et trouver des astuces pour dynamiser le groupe. En deuxième lieu, il doit accompagner les élèves et réaliser les entretiens de suivi personnel.

En sa qualité de personne ressource, il conduit son groupe et assure son rôle de tuteur. Il doit également visiter les établissements d’accueil des stagiaires, évaluer les acquis et participer aux épreuves de sélection.

Secrétaire en médical


Cette formation convient aux personnes qui souhaitent avoir moins de responsabilités et veulent travailler dans un environnement moins épuisant que celui du métier d’aide-soignant. Pour obtenir le titre de secrétaire médicale, différentes formations sont proposées par les établissements privés. La plupart des formations sont à distance. Celle recommandée et reconnue par l’État est la formation CNED.

Dans l’exercice de ce métier, votre rôle est de veiller à un meilleur fonctionnement du cabinet médical. Vous devez bien organiser les prises de RDV, examiner et suivre les dossiers pour une prise en charge adéquate.

Laisser un commentaire