devenir-carrossier

Officiant dans un garage, le carrossier s’occupe principalement de la réparation de tout ce qui a rapport avec la tôle d’une voiture abîmée ou qui a fait un choc. Il est en quelque sorte le mécanicien de l’enveloppe externe d’une voiture. Il faut noter qu’il intervient sur pratiquement tous les types de véhicules à moteur. Entre autres, il y a la voiture, le camion, la moto, le scooter, etc. L’exercice de ce métier requiert de passer un CAP.

Les formations à suivre pour devenir carrossier

Encore appelé carrossier-peintre, il se charge de faire retrouver à la carrosserie d’un véhicule abîmé ou accidenté, son état d’antan. Pour exercer ce métier, le BAC professionnel est l’une des meilleures portes d’entrée.

A découvrir également : Technicien en développement informatique : quelles sont les compétences exigées ?

L’autre voie royale qui vous permettra de devenir carrossier et de gagner un salaire plus important au début de votre carrière est le BTS Conception et Réalisation des Carrosseries. Il s’agit d’une formation qui se fait sur deux ans. Seuls ceux qui ont déjà le BAC peuvent emprunter ce chemin. Quid de la licence pro carrosserie ou mécanique ?

Les titulaires de ce diplôme vont être reçus comme des seigneurs dans les garages. Ceux qui ne désirent pas faire de longues études avant de devenir carrossier peuvent simplement rechercher les diplômes suivants :

A lire aussi : Filiale en Suisse : comment pérenniser son implantation ?

  • CAP Réparation des carrosseries ;
  • CAP Peinture en carrosserie ;
  • CAP Construction des carrosseries
  • CQP Peintre Confirmé ou Carrossier Peintre.

Pour obtenir le dernier diplôme se trouvant sur cette liste, vous allez faire un an de formation après l’obtention de votre CAP Peinture des Carrosseries. Le CAP s’obtient après une formation de deux ans dès la 3e. Il est important de notifier que tous ces diplômes peuvent être passés en alternance. Ici, la grande partie du temps est passée en entreprise. De cette façon, l’apprenant acquiert l’expérience quand bien même il reçoit des cours théoriques.

Des formations d’une durée moins importante

Si vous n’avez pas envie de suivre le parcours classique, il faut savoir qu’il existe des organismes de formation grâce auxquels vous pouvez devenir titulaire d’un TP Carrossier réparateur. Le niveau correspond au CAP/BEP. La formation se fait ici sur plusieurs mois.

Certains centres vont vous former juste en 8 mois. Si vous avez voulu réparer la carrosserie d’une voiture et exercez un métier déjà, cette formation que proposent ces centres vous permettra de vous retrouver rapidement sur votre vrai chemin. Vous pourrez alors faire un travail qui vous passionne véritablement.

En quoi consiste le métier de carrosserie ?

Le carrossier officie généralement dans un garage. Il est aussi possible qu’il travaille au sein du réseau d’une importante marque. Il a également la possibilité de monter sa propre entreprise après plusieurs années d’expérience.

Son métier consiste principalement au redressement ou au remplacement de la carrosserie. À l’arrivée de la voiture dans son atelier, il l’examine afin de faire le travail qu’il faut pour réparer entièrement sa carrosserie. Selon le cas, il va démonter les parties de la voiture. Il remplace les différentes pièces qui doivent l’être. Celles qui peuvent être encore sauvé, il les redresse, les ajustent et les adaptes à nouveau au véhicule. Son objectif est de voir la carrosserie de son client prendre sa forme initiale.

Il a sa disposition aujourd’hui divers outils qui lui facilitent la tâche. Les techniques l’aident également à satisfaire son client. Après avoir redonné à la carrosserie sa forme initiale, un travail doit être fait sur la peinture du véhicule. Cela, pour faire disparaître les imperfections.

S’il est un carrossier-peintre, c’est lui-même qui se chargera de peindre la voiture. Il va alors déterminer la teinte adéquate pour le véhicule et l’applique en prenant les bonnes précautions. Par exemple, il doit préalablement protéger les vitres, les phares et les chromes.

Les débouchés

Il faut dire qu’aujourd’hui, les jeunes ne s’intéressent pas véritablement à cette profession. La grande majorité des carrossiers aujourd’hui ont plus de 45 ans. Ceux qui partent en retraite ne trouvent pratiquement plus de jeunes qui peuvent les remplacer. En suivant une telle formation, vous êtes sûr que ne chômerez pas. Vous pouvez exercer ce métier en tant que salarié ou artisan.

Quel est le salaire d’un carrossier aujourd’hui ?

Il faut noter que son salaire au début de sa carrière tourne autour du SMIC. Tout va dépendre du garage dans lequel il intervient et de sa localisation. Mais, gardez à l’esprit qu’à ses débuts il peut percevoir jusqu’à 1852 euros brut par mois. Son salaire médian est de 2031 euros brut par mois.

Ceux qui ont cumulé plusieurs années d’expérience peuvent percevoir en moyenne 2587 euros de salaire brut chaque mois. Pour le cas des artisans, ils peuvent se payer au SMIC ou plus de 5000 euros par mois. Tout va dépendre ici de leur réputation, les tarifs qu’ils proposent, la situation géographique de leur atelier, etc.

Un mot à rajouter ?

Please enter your comment!
Please enter your name here