diagnostic immobilier

Diagnostiqueur immobilier est un métier en vogue depuis un certain temps. Même si la perspective d’exercer ce métier semble séduisante, il convient de se poser la question du statut que l’on souhaite adopter. Vaut-il mieux être indépendant ou salarié ? Voici quelques éléments de réponse.

Les caractéristiques du diagnostiqueur immobilier indépendant

Si vous souhaitez être indépendant, vous pouvez soit créer votre propre société, soit être franchisé. Dans les deux cas, vous pourrez soit travailler seul, soit engager des équipiers techniciens ou secrétaires pour partager les tâches, vous donnant que la casquette de manager.

A lire aussi : 3 astuces pour vite retrouver un emploi dans le tertiaire

Si vous créez votre propre société, il vous faudra une somme considérable. En plus des certifications requises quel que soit le statut, qui coûtent déjà relativement chers, il vous faudra acheter vous-même votre équipement et vos logiciels, ainsi que souscrire à des assurances. Vous aurez également besoin d’être véhiculé. Il peut être difficile de réunir tous ces moyens sans s’être bien préparé en amont. Sans une équipe, vous pourrez choisir votre habitation comme siège de votre société, ce qui vous dispensera au moins d’investir dans un local. A cela s’ajoute tous les éléments qu’on connaît généralement au statut d’indépendant : rémunération plus élevée à volume de travail égal, davantage de liberté, risque plus élevé, problèmes administratifs…

Une autre option s’ouvre à vous : celle d’être franchisé. Le prix pour intégrer une franchise est là encore assez élevé. Vous pouvez compter entre 15.000 et 40.000 euros pour les franchises les plus prestigieuses. Toutefois, vous aurez accès à tous le matériel nécessaire à des prix beaucoup plus bas. Vous bénéficierez déjà d’un fonds de commerce et d’un réseau pour étendre vos activités. La franchise s’assurera d’effectuer la plupart des opérations marketing nécessaires. Le problème est que vos bénéfices seront moindres si vous devez verser une partie de votre chiffre d’affaires à la franchise. Être franchisé apparaît comme un bon compromis entre fonder sa société et être salarié.

A découvrir également : Quelles sont les régions où le chômage a le plus baissé en 2019 ?

Être diagnostiqueur immobilier salarié

En tant que salarié, vous travaillerez dans une société spécialisée. Pour avoir un profil intéressant vis-à-vis des employeurs, veillez à avoir suivi une formation de qualité et à avoir obtenu toutes les certifications concernant les neuf diagnostics immobiliers obligatoires actuels.

Vous aurez une bien meilleure sécurité d’emploi qu’un indépendant mais ce statut sera également bien moins gratifiant. En début de carrière vous pourrez toucher légèrement plus que le SMIC, tandis qu’en fin de carrière vous pourrez espérer toucher dans les 25.000 euros par an net. Vous subirez une pression pour accepter les déplacements et les différents contrats qui vous seront proposés sans avoir la réelle possibilité de les refuser.

Evidemment, être salarié suppose de disposer de beaucoup moins de liberté qu’un indépendant, cependant il y a aussi des avantages non négligeables. Ce ne sera pas à vous de payer votre équipement mais à la société de vous le fournir. Vous serez assuré d’avoir un revenu fixe tous les mois, quel que soit le nombre de contrats que vous effectuerez. S’ajoute à cela, la possibilité de toucher le chômage en fin de contrat contrairement à un indépendant qui devra se reposer uniquement sur son épargne.

En définitive, pour choisir entre ces deux statuts, il convient de se demander ce qui est le plus important entre une gratification plus élevée et davantage de liberté associée à un risque plus important, ou la sécurité accompagnée de moins de liberté.

Un mot à rajouter ?

Please enter your comment!
Please enter your name here