strategie-de-management

La réussite de votre entreprise dépend grandement de la stratégie de management que vous adoptez. Si vos salariés ne se sentent pas considérés d’une façon ou d’une autre, ils n’hésiteront pas à démissionner. En considérant les résultats d’une étude effectuée par le cabinet Robert Walters, 53% des cadres n’ont pas achevé leur période d’essai, parce que la stratégie managériale mise en place ne leur convenait pas.

Selon la même étude, 59 % de ceux qui sont embauchés quittent leur entreprise dans les 18 mois qui suivent leur prise de fonction en raison de la stratégie de management de la firme. Le top down et le bottom-up sont les deux principales approches managériales qui existent aujourd’hui. Pour bien choisir la vôtre, lisez juste ce qui suit.

A lire également : Pourquoi il est important de continuer à se former professionnellement tout au long de votre vie ?

Que sait-on de la stratégie de management top down ?

strategie-de-management-top

Afin de ne pas être victime d’une vague de démission et devoir vous mettre encore à rechercher des perles rares pour sauver votre entreprise d’une faillite imminente, vous devez bien réfléchir à la stratégie managériale à adopter.

L’approche top down ou méthode managériale descendante est la stratégie de management traditionnelle. Celle qui est connue de tous. Ici, c’est la direction de la firme qui s’occupe de toutes les décisions qui doivent être prises dans l’entreprise. Ce n’est qu’après cela qu’elles sont opérationnalisées par les salariés à la base.

A découvrir également : Calculer son salaire en portage salarial

Dans le cas d’espèce, les dirigeants vont réunir les données, les analyser pour tirer des conclusions applicables et vont élaborer un plan d’action qui sera exécuté par les échelons inférieurs. Ceux-ci ne contribuent pratiquement pas à la prise desdites décisions. Cette stratégie de gestion est la plupart du temps appliquée par des secteurs tels que le commerce de détail, la santé, la production industrielle et autres.

Les avantages de l’approche top-down

Cette approche managériale a des avantages indéniables. Déjà, il faut noter qu’elle est familière et de nombreux employés ne seront pas étonnés de se retrouver dans un tel système. D’ailleurs, c’est l’approche de management descendant qu’ont adoptée les grands groupes comme IBM, New York Times, etc.

Outre cela, elle favorise une certaine cohérence des stratégies adoptées par la firme avec sa vision et ses missions. Les risques d’incompréhensions et d’incertitudes sont réduits, car c’est pratiquement une seule personne qui se charge de définir les procédures et objectifs. Cela permet aux salariés de ne pas s’en préoccuper et de mieux s’occuper de leur cœur de métier. Les décisions sont aussi appliquées rapidement, ce qui fait gagner un temps précieux à l’entreprise.

Les inconvénients de la stratégie managériale descendante

Pour ce qui est des inconvénients, le dirigeant peut prendre de mauvaises décisions, car il ne tiendra pas toujours compte des spécificités du terrain. Il n’y va pas et ne recueille pas non plus l’avis de ceux qui y vont. Ses choix seront moins éclairés et pourraient entraîner des grèves, voire le départ de certains agents.

Le manque de dialogue entre les différents acteurs le rendra surtout moins créatif, car nul n’est censé avoir l’omniscience. De nouvelles perspectives ne seront pas prises en compte et l’entreprise aura du mal à innover. Elle pourrait se faire évincer par la concurrence. Pour finir, les salariés auront du mal à se donner corps et âme à l’entreprise, car leurs opinions et feedbacks sont négligés.

Quid de l’approche managériale bottom-up ?

strategie-de-management-decission

L’approche ascendante invite toutes les équipes à participer à la prise de décision. C’est l’idéal pour les firmes qui prônent l’innovation. Aucun niveau hiérarchique n’est laissé pour compte ici. Les salariés se sentent plus écoutés et s’impliquent mieux dans la vie de l’entreprise. Cela motive davantage les employés et entretient la cohésion d’équipe.

Une telle firme ne fera que rayonner au milieu de ses pairs. Elle sera plus créative, car ce n’est plus une seule personne qui réfléchit et prend des décisions pour tous. Les difficultés à résoudre sont très tôt identifiées et résolues.

En effet, les décisions sont prises sur la base des informations précieuses fournies par ceux qui sont constamment sur le terrain. Une telle approche améliore les processus de la firme et lui permet d’être au-dessus de la mêlée.

Les inconvénients de l’approche ascendante ?

En ce qui concerne les inconvénients, cette approche peut ralentir les prises de décisions vu le nombre d’avis et suggestions qui doit être pris en compte. Il peut y avoir une incohérence entre les visions, objectifs et missions.

Des conflits et rivalités peuvent aussi naître lorsque l’intérêt de l’entreprise serait délaissé au profit de l’intérêt de chaque acteur. Ne dit-on pas qu’il n’y a qu’un capitaine dans un bateau ? L’entreprise peut, dans certains cas, avoir du mal à atteindre ces objectifs si tous les cadres doivent participer à la prise de décision.

Quel choix devriez-vous faire alors concrètement ?

strategie-de-management-choix

L’idéal est tout simplement d’adopter un modèle hybride entre approche ascendante (bottom-up) et approche descendante (Top down). À cet effet, basez-vous sur les spécificités de votre activité et la culture de votre firme pour trouver le juste milieu entre ces deux stratégies. Ainsi, vous aurez des employés engagés et prendrez vos décisions aisément sans qu’aucun acteur ne se sente laissé pour compte.

Le plus important est d’établir une relation de confiance avec vos employés en leur prêtant une oreille attentive. Mettez-les dans un cadre leur permettant d’avoir toujours envie de venir travailler dans votre entreprise chaque matin et votre entreprise connaîtra le succès. Ils doivent s’épanouir dans leur environnement de travail.

Un mot à rajouter ?

Please enter your comment!
Please enter your name here