Le métier de charpentier : Salaire, formation et perspectives d’avenir

salaires

Le métier de charpentier fait partie des professions traditionnelles françaises. Alliant savoir-faire ancestral et techniques modernes, la charpente bois est un élément essentiel dans la construction et la rénovation de bâtiments. Si vous êtes intéressé par cette profession, découvrez tout ce qu’il faut savoir sur le salaire, les études et la formation nécessaires pour devenir charpentier.

Qu’est-ce qu’un charpentier ?

Le charpentier est un professionnel du bâtiment spécialisé dans la conception, la fabrication et la pose de structures en bois (charpentes, ossatures, planchers…). Il intervient principalement sur des chantiers de construction ou de rénovation de maisons individuelles, de bâtiments agricoles, industriels ou publics. Ses missions sont variées :

  • Analyser les plans et les documents techniques
  • Sélectionner et approvisionner les matériaux nécessaires
  • Découper, façonner et assembler les éléments de charpente
  • Contrôler la qualité des réalisations et assurer leur conformité aux normes
  • Coordonner ses interventions avec celles des autres corps de métiers

Le travail du charpentier requiert une bonne condition physique, car il doit souvent porter de lourdes charges et travailler en hauteur. Il doit également être précis, minutieux et rigoureux pour garantir la stabilité et la pérennité des ouvrages réalisés.

Quelles études et formations suivre pour devenir charpentier ?

charpentier professionnel

Pour exercer le métier de charpentier, il est conseillé de suivre une formation spécialisée, allant du CAP (Certificat d’Aptitude Professionnelle) au BTS (Brevet de Technicien Supérieur). Voici les principales formations possibles :

CAP Charpentier bois

Ce diplôme se prépare en deux ans après la classe de troisième et permet d’acquérir les compétences de base nécessaires à l’exercice du métier. Parmi les enseignements dispensés, on trouve notamment la lecture de plans, la préparation des matériaux, l’assemblage des éléments ou encore la pose de charpentes sur chantier.

Bac Pro Technicien constructeur bois

Accessible après un CAP Charpentier bois ou directement après la troisième, ce diplôme se prépare en trois ans. Il offre une formation plus complète et débouchant sur des responsabilités plus importantes. Avec ce niveau de diplôme, vous pouvez accéder à des postes de techniciens supérieurs, voire de chef d’équipe.

BP Charpentier

Le brevet professionnel (BP) se prépare généralement en apprentissage, sur une durée de deux ans, avec une alternance entre cours théoriques et expérience pratique en entreprise. Ce diplôme permet d’acquérir une plus grande maîtrise des techniques de charpente et un meilleur encadrement des chantiers.

BTS Systèmes constructifs bois et habitat

Le BTS, préparé en deux ans après le Bac Pro Technicien constructeur bois, offre une formation supérieure axée sur les systèmes constructifs bois, l’écoconstruction et la performance énergétique. Il privilégie la polyvalence et ouvre à des responsabilités importantes, comme la conduite de projets ou l’encadrement d’équipes.

Quel salaire pour un charpentier ?

Un apprenti charpentier

Le salaire d’un charpentier varie selon plusieurs critères tels que la formation initiale, l’évolution de carrière, le type d’employeur (entreprise du bâtiment, artisan indépendant…) et la région. En moyenne, on estime qu’un charpentier débutant peut percevoir entre 1 600 € et 1 800 € bruts par mois.

Après quelques années d’expérience, un charpentier qualifié et confirmé pourra prétendre à un salaire mensuel compris entre 2 000 € et 2 500 € bruts. Les possibilités d’évolution de carrière sont multiples : chef d’équipe, conducteur de travaux, technico-commercial ou encore formateur.

L’avenir du métier de charpentier

Malgré les avancées technologiques, le métier de charpentier reste essentiel et recherché dans le secteur du bâtiment, en particulier sur les chantiers de rénovation et de restauration du patrimoine. La demande pour des systèmes constructifs bois performants et écoresponsables est également croissante.

Les perspectives d’emploi dans ce domaine sont donc favorables, surtout pour les personnes ayant suivi une formation solide et adaptée aux exigences actuelles. De plus, la diversité des formations proposées offre un large éventail de compétences et de spécialisations, permettant ainsi à chacun de trouver sa place dans cette profession passionnante.

Laisser un commentaire