vendeur-automobile

Féru des voitures, le vendeur automobile a pour principale mission de commercialiser les véhicules d’une ou de différentes marques dans l’enceinte d’une concession. Il est le guide dont sa clientèle a besoin pour opérer le bon choix dans sa succursale. Toutefois, seule sa passion pour les marques ne peut lui permettre d’exercer ce métier. Il doit également se former. Il doit avoir validé tout au moins deux ans de formation après son Bac.

Les différentes formations pour accéder au métier de vendeur automobile

Chargé d’accueillir et de donner les meilleurs conseils aux clients dans leur processus d’achat, le vendeur automobile officie dans une concession ou succursale. Pour accéder facilement et plus rapidement à ce métier, le candidat doit tout au moins avoir un Bac+2. En effet, les recruteurs s’intéressent de plus en plus à ceux qui ont fait une formation de type BAC+2.

A lire également : La grande évasion : sans télétravail, 34% des Français menacent de démissionner

Pour s’y lancer tôt, le futur vendeur automobile peut rejoindre un BAC pro Métiers du Commerce et de la vente juste après la classe de 3e. De ce fait, il va commencer par maîtriser des techniques de vente qui lui seront bien utiles plus tard. La prochaine étape sera de rechercher un diplôme à dimension commerciale. Les diplômes suivants vous ouvriront grandement les portes de ce métier. Il s’agit de :

  • BTS NDRC (Négociation et Digitalisation de la Relation Client) ;
  • BTS MCO (Management Commercial Opérationnel) ;
  • BTS Technico-Commercial.

Outre ces différentes formations, vous pouvez continuer pour avoir une licence pro commerce/vente. Il faut noter que plus votre niveau est élevé, plus vos chances d’être recruté par un employeur augmentent.

A lire également : Où effectuer une simulation pour un portage salarial ?

Quelles formations suivre si vous devez faire une reconversion professionnelle ?

Pour ceux et celles en situation de reconversion professionnelle, l’idéal serait de se tourner vers les centres de formation. Les organismes de formation de constructeurs automobiles délivrent des certifications vous permettant d’exercer une telle profession dans les meilleurs délais. Ces dernières proposent des cursus plus courts que ce que proposent les universités.

Cela va vous permettre de vite comprendre les rouages du métier et de vous insérer plus rapidement. Mais, avant de choisir un centre de formation, prenez la peine de vous renseigner sur ce qui est proposé. De ce fait, vous n’iriez pas perdre votre temps.

Le mieux serait bien évidemment de vous tourner vers ceux qui ont une bonne réputation dans le domaine. Après avoir choisi sa formation, le candidat devrait faire des stages, le cas échéant, une année en alternance. Ainsi, il va pouvoir toucher plus rapidement du doigt ce de dont il est question.

De quoi s’occupe réellement un vendeur automobile ?

Le vendeur automobile est ce commercial en charge de la vente de voiture chez un concessionnaire automobile, que ce soit des véhicules neufs ou d’occasion. Il lui revient de conseiller et de diriger sa clientèle vers le type de véhicule qui pourrait répondre convenablement à ses attentes. Il ne lui est point difficile de trouver la voiture idéale pour chaque profil qui se présente à lui.

Dès qu’il identifie le modèle parfait, il doit convaincre le client à l’acquérir. L’idée ici est bien évidemment de pousser le client à l’action. Il lui faudra se montrer bien persuasif. À cet effet, il est impérieux qu’il ait la parfaite maîtrise des valeurs et les caractéristiques des différents véhicules qu’il met en vente dans la concession ou la succursale.

Le vendeur automobile a pour attribution de guider sa clientèle lors des essais des véhicules. Notez que ce professionnel doit être un bon négociateur. Ainsi, il va pouvoir acheter lui-même les véhicules pour les revendre à un prix beaucoup plus intéressant. Passionné de l’automobile, il a l’obligation de se tenir informé des évolutions du secteur automobile. Aucune nouveauté ne devrait lui échapper.

Quelles compétences et qualités pour exercer le métier de vendeur automobile ?

Les férus de voitures vont avoir plus de facilité à réussir dans ce secteur. Vous devez être passionné par les marques et les innovations technologiques dans le secteur de l’automobile. Tout cela va vous démarquer d’un vendeur lambda. Le vendeur automobile doit avoir un bon relationnel et savoir négocier pour convaincre aisément les prospects de passer à l’action.

Il est important qu’il ait de véritables connaissances techniques en matière d’automobile pour ne pas paraître novice ou incompétent devant le client. Du dynamisme et une bonne présentation sont des qualités recherchées chez le vendeur automobile.

Quelles entreprises peuvent employer un vendeur automobile ?

Les principaux recruteurs du vendeur automobile sont les garages automobiles. Il peut travailler auprès d’un négociant automobile. Les showrooms ont également besoin de ses compétences de même que les concessions automobiles. Il lui est aussi possible d’officier dans la succursale d’une marque de véhicule. Après avoir passé quelques années au service des autres, le vendeur automobile peut travailler à son propre compte. Ici, il va être le vendeur automobile indépendant pour de nombreuses sociétés.

Quel est le salaire d’un vendeur automobile ?

En 2022, le vendeur automobile gagne au minimum 1850 euros par mois brut au début de sa carrière. Cela est bien évidemment supérieur au SMIC. En moyenne, les vendeurs automobiles perçoivent 2083 euros comme rémunération mensuelle brut. Les plus expérimentés d’entre eux peuvent toucher plus de 3000 euros par mois. Par an, ces derniers peuvent gagner plus de 36 000 euros de salaire brut.

Un mot à rajouter ?

Please enter your comment!
Please enter your name here