reseaux-blockchain

La blockchain est tout simplement un réseau virtuel qui favorise le stockage, la transmission d’informations et des transactions financières. Bien entendu, cela se fait en toute transparence et dans un contexte décentralisé. Aussi, la sécurité des transactions est garantie et les informations personnelles des utilisateurs sont gardées secrètes. Ce réseau virtuel ou réseau blockchain n’est normalement sous le pouvoir d’aucun organe de contrôle.

Chacun des utilisateurs a la possibilité de vérifier sa validité. Même si c’est le cas, il faut savoir que la fraude et la falsification des données ne peuvent être possibles, car avant que les données ne soient modifiées, il faut d’abord l’autorisation d’un quorum des parties. Les réseaux blockchain les plus répandus qui permettent tout ceci sont présentés ici.

A lire en complément : Intranet : les enjeux pour les entreprises

Le réseau blockchain public

Le réseau blockchain public est le lieu de provenance de la plupart des crypto-monnaies à commencer par le bitcoin. Ce réseau n’est aucunement restrictif. En outre, il est sans autorisation. Cela voudra signifier que vous pouvez y accéder si vous avez accès à l’internet, quel que soit l’endroit où vous vous trouvez sur le globe. Plus concrètement, vous n’aurez pas besoin d’une permission particulière à l’entrée. Outre cela, vous avez la possibilité de réaliser votre transaction en toute liberté et sans aucune restriction.

Sur un tel réseau, les transactions et enregistrements valides ne peuvent plus être modifiés. Tous ceux qui se connectent à ce réseau deviennent des nœuds autorisés, ce qui leur donne le droit de faire des propositions de modification. Quiconque a les compétences qu’il faut peut aisément copier et modifier le code du protocole à sa guise. En effet, pour le réseau blockchain public, le code source est open source. Il est aussi important de souligner que ce réseau est régi par un certain nombre de règles et d’algorithmes de consensus.

Lire également : Les services d'un laboratoire d'analyse de matériaux

Le réseau blockchain privé

Ce type de réseau blockchain est un peu particulier. Certes, il fait usage des connexions pear to pear, et fonctionne donc comme la blockchain publique, mais il est sous le contrôle d’une organisation ou d’une entreprise. C’est pour cette raison qu’on l’appelle d’ailleurs blockchain à autorisation ou blockchain d’entreprise. Ici, c’est l’entreprise ou l’organisation dont le réseau est sous le contrôle qui se charge de définir ses niveaux de permission.

Tout ce qui concerne l’accessibilité, la sécurité et les autorisations est également de son ressort. Vous l’aurez compris, il s’agit d’un réseau plus restrictif que ce qu’offre la blockchain publique. Il faut donc retenir ici que c’est l’entité qui met en place ce réseau qui définit exactement les nœuds qui peuvent procéder à la modification des données.

Du point de vue rapidité dans les transactions, il faut noter que le réseau blockchain privé traite plus vite les différentes transactions que le réseau public. Cela est bien une évidence, car le nombre d’utilisateurs n’est pas aussi important que celui de la blockchain publique. Ce type de réseau a néanmoins quelques inconvénients. Les utilisateurs ne peuvent y rester dans l’anonymat.

Du fait qu’ils sont en petit nombre, il peut y avoir de faille au niveau de la sécurité. Cela est d’autant plus vrai, car le code source de ce réseau est privé et fermé. Ceux qui sont présents sur le réseau ne peuvent véritablement pas le vérifier ou le confirmer à leur guise. Le pouvoir est plus centralisé ici et ce n’est vraiment pas le principe de la blockchain ça.

Le réseau blockchain de consortium

Dans le cas d’espèce, l’accès au réseau est réservé à un groupe particulier. Ce n’est donc pas une seule organisation qui se charge du contrôle (cas du réseau privé) ou tous ceux qui sont sur le réseau (cas de la blockchain publique). Ici, le contrôle du processus de consensus est assuré par un ensemble de nœuds prédéfinis. Il y a un nœud qui s’occupe de la validation.

Le reste des nœuds prédéfinis ont la possibilité d’initier et de recevoir des transactions. Mais, même si ce réseau à l’air plus sécurisé, il faut savoir que lorsqu’un nœud est victime d’une faille, la sécurité des transactions est menacée. Les transactions effectuées sur ce réseau peuvent aussi être rendues publiques. Voilà l’essentiel à savoir sur les principaux réseaux blockchain.

Un mot à rajouter ?

Please enter your comment!
Please enter your name here