industrie textile

Après de longues années de délocalisation et de fermetures de sites, il semblerait que l’industrie textile française bénéficie d’un nouveau regain. Comment expliquer cette nouvelle croissance ? Et quelles sont les opportunités en matière d’emploi ? Voyons quel futur nous pouvons envisager pour les entreprises textiles en France.

Les chiffres de l’industrie textile en France

L’industrie textile en France employait 60 153 salariés en 2017. Elle a perdu en l’espace de vingt ans les deux tiers de ses effectifs et plus de la moitié de sa production. Cependant, il semblerait qu’elle connaisse un regain ces dernières années. En effet, elle regroupe aujourd’hui environ 2150 entreprises pour un chiffre d’affaires d’environ 13,4 milliards d’euros avec une croissance de 1,8 % par rapport à l’année 2016. Par ailleurs le nombre de salariés a également augmenté : +3,6 % en 2017. (Source Ministère de l’économie et des Finances). Il est intéressant de noter que les textiles techniques représentent à eux seuls 7,8 milliards d’euros de chiffres d’affaires.

Cette nouvelle croissance s’observe notamment dans 12 régions dont les cinq principales étant : les Hauts de France, le Grand Est, l’Ile de France, l’Auvergne Rhône-Alpes et l’Occitanie. On doit ce regain d’activité en partie notamment au fait que certaines PME ont commencé à se diversifier avec la fabrication de textiles techniques et médicaux ainsi que l’emploi de nouvelles matières comme les tissus biosourcés.

A lire également : Baisse du chômage Hauts de France et dans le Pas de Calais

Le made in France porté par un vent écologique et l’innovation

Ces dernières années les habitudes de consommation ont changé et les entreprises textiles se sont adaptées. Les gens souhaitent de plus en plus consommer du made in France dans un soucis écologique mais pas seulement. Avec la crise et l’explosion du chômage, consommer local est devenu un acte social. Et ce sentiment n’a fait que se renforcer avec la crise actuelle liée à la pandémie de Covid 19. D’ailleurs, les entreprises textiles françaises ont fait preuve de réactivité et ont montré qu’elles pouvaient s’adapter en se lançant dans la confection de masques en tissu à grande échelle.

Ainsi, ces dernières années, l’industrie textile française s’est rajeuni grâce notamment à de jeunes entrepreneurs promouvant le made in France et l’emploi de matières éco friendly. De même, les entreprises traditionnelles se sont diversifiées avec l’utilisation de fibres innovantes. On peut par exemple citer les tissus biosourcés et recyclables, les fibres intelligentes capables de capter l’énergie ou de recueillir des données physiologiques ou encore les vêtements à mémoire de forme.

Quel futur pour l’industrie textile en France ?

Poussée par ce nouvel élan, l’industrie textile française recrute. Reconnue depuis longtemps pour son savoir-faire en matière de textiles haut de gamme, la France a su innover dans le domaine textile avec la fabrication de vêtements techniques et de santé. Aujourd’hui elle se développe essentiellement sur des marchés de niche et cherche avant tout à créer de la valeur plutôt que générer de gros volumes. Au-delà d’une main d’œuvre qualifiée, elle a besoin de personnes ayant des compétences et un savoir-faire spécifiques.

L’enjeu sera de former le personnel pour le faire monter en compétences. Il faudra aussi miser sur la formation des jeunes qui vont avoir une place à prendre dans un secteur textile créatif et innovant. C’est aussi un moyen d’anticiper les nombreux départs en retraite dans un secteur en pleine évolution. Pour ceux qui cherchent un job dans le textile, la French TEX propose de nombreuses offres d’emploi dans ce domaine. Les offres de formation ne manquent pas non plus. Le site frenchTEX en propose à lui seul 37 à suivre en parcours initial ou continu.

Lire également : Quelles sont les régions où le chômage a le plus baissé en 2019 ?

L’industrie textile française a démontré au cours de ces dernières années qu’elle a su se renouveler. Elle est aujourd’hui porteuse d’opportunités d’emplois. Le défi à relever sera celui de la formation afin de préserver et transmettre le savoir-faire français aux nouvelles générations tout en continuant à innover.

Un mot à rajouter ?

Please enter your comment!
Please enter your name here