Etancheur-fiche-métier

L’étancheur est le professionnel qui empêche l’eau d’infiltrer vos bâtiments et ouvrages d’art. Comme son nom l’indique, il rend étanche plus d’une surface. Découvrez tout sur ce métier grâce à cette fiche métier. 

De quoi s’occupe un étancheur ?

L’étancheur est l’homme qu’il vous faut pour lutter contre les fuites dans un bâtiment. Il conçoit des revêtements d’étanchéité afin d’imperméabiliser et d’isoler toutes les parties d’un bâtiment qui sont à la merci du froid et de l’humidité. Il s’agit entre autres des toits, des façades, des murs de soutien, des barrages hydrauliques, des tabliers de ponts, des parkings sous-terrain, etc. Vous l’aurez compris, ce professionnel s’occupe de l’isolation thermique et même phonique du BTP (Bâtiment et travaux publics). Il favorise donc l’étanchéité des façades d’un bâtiment. 

A découvrir également : Technicien bureau d'études : la fiche métier complète

Pour bien exécuter sa tâche, l’étancheur nettoie convenablement la surface à traiter. Parfois, il se trouve dans l’obligation de ragréer le sol. Il peut aussi être amené à faire le rattrapage d’une fissure qu’il aurait remarqué sur la surface à travailler. Il peut s’agir d’un mur. Après avoir fait ces travaux de maçonnerie, le diplômé en étanchéité applique la toute première couche d’étanchéité. Le matériau à utiliser va dépendre de la surface à traiter. 

Par exemple, pour le sol, il peut travailler et couler bitume en fusion. La résine de synthèse peut être utilisée sur un mur fissuré. Pour la toiture, l’étancheur peut faire usage de la calandrite qui est un rouleau de bitume. La laine minérale, les polymères, les colles de synthèses et autres peuvent être utilisés dans certaines situations. Dès qu’il finit de poser le revêtement, il peut rendre davantage la surface étanche en utilisant un isolant ordinaire à l’image de la laine de verre. Le bardage en tôle nervurée l’aide à protéger son œuvre. 

A découvrir également : 3 astuces pour vite retrouver un emploi dans le tertiaire

Par ailleurs, il faut savoir que l’étancheur a les compétences nécessaires pour installer les équipements de climatisation et de chauffage. En outre, il peut être contacté pour l’installation des équipements de ventilation. Outre cela, il s’occupe aussi du traitement des points singuliers. Il s’agit principalement des joints de dilatation et l’évacuation des eaux de pluie. Son travail commence souvent à la fin des travaux de génie civil, de gros œuvres, etc. 

Dans quel environnement travaille un étancheur ?

Le métier d’étancheur consiste à manipuler des produits qui peuvent dégrader sa santé. En effet, ils sont très corrosifs. Ces derniers peuvent même être très brûlants. Par exemple, la température de l’asphalte en fusion qu’il utilisera peut facilement atteindre les 200 °C. De plus, il travaille parfois en hauteur. Les positions dans lesquelles il exerce sa fonction ne lui garantissent pas toujours la sécurité. 

C’est pour cette raison qu’une personne qui exerce des métiers du bâtiment comme celui d’étancheur doit toujours porter son Équipement de Protection Individuelle (EPI). Entre autres, il aura besoin d’un casque de chantier, des lunettes, une bonne combinaison, etc. Par ailleurs, l’étancheur travaille dans une équipe sur le chantier. 

Pour sa propre sécurité et celle de ces coéquipiers, il doit toujours respecter les règles de sécurité en vigueur. Il peut être recruté dans une entreprise spécialisée dans la construction, le Bâtiment et les Travaux Publics (BTP). Vous le verrez souvent sur des chantiers neufs ou en réhabilitation. Notez que ce professionnel travaille juste pendant 5 jours par semaine. Vous ne le verrez pas sur un chantier les jours chômés ou les week-ends. 

Les qualités d’un bon étancheur  

Ce travail n’est définitivement pas fait pour tout le monde. Ce sont les plus persévérants qui s’en sortent le mieux. Vous ne devez donc pas vous décourager, car certains travaux seront très pénibles. Il vous faudra donc de l’endurance. En dehors de cela, vous devez être fort physiquement. En effet, vous aurez de très lourdes charges à porter. 

L’étancheur doit également être très curieux. Il est important qu’il soit tout le temps au courant des nouvelles techniques et innovation en ce qui concerne l’étanchéité des façades d’un bâtiment, son isolation. Il doit aussi se mettre au parfum de toutes les dernières techniques qu’utilisent les professionnels des BTP pour améliorer la performance énergétique des bâtiments. 

Comment devenir étancheur ?

De nombreuses offres d’emploi sont disponibles aujourd’hui pour les étancheurs. Mais, avant d’y postuler et en dehors des qualités présentées précédemment, vous devez suivre certaines formations ou être diplômé dans un domaine spécifique. Différents parcours vous permettent d’être recruté. Il vous est possible d’y accéder avec un :

  • BTS Enveloppe des bâtiments, conception et réalisation ;
  • CAP Monteur en isolation thermique et acoustique ;
  • CAP Étancheur du bâtiment et des travaux publics. 

Les dossiers de ceux qui ont déjà le BP Étanchéité du bâtiment et des travaux publics seront aussi acceptés. Enfin, avec un Bac pro Étanchéité du bâtiment, vous pouvez être recruté dans une entreprise de BTP. 

Le salaire et les perspectives d’évolution   

Avec l’un des diplômes qui viennent d’être énumérés, vous serez très vite retenu comme étancheur. Cependant, il vous faudra vous montrer professionnel en toute circonstance pour espérer bien évoluer dans ce domaine. Avec une bonne expérience, vous pouvez être chef d’équipe. Vous pourrez donc encadrer une équipe. Au fil des ans, l’on vous confiera la gestion des chantiers. 

Avec un BTS, vous pouvez intégrer un bureau d’étude. Il vous sera alors plus facile de devenir chef d’équipe. En France, un étancheur gagne 2105 euros comme salaire brut chaque mois. Pour finir, il faut savoir qu’un étancheur peut être à son propre compte. À la longue, les étancheurs créent souvent leur société de Bâtiment et travaux publics. 

Un mot à rajouter ?

Please enter your comment!
Please enter your name here