technicien-bureau-études-fiche-métier

Sans le technicien bureau d’études, les appareils électroménagers ne pourraient quasiment pas fonctionner. Les industriels lui font appel lorsqu’ils ont besoin d’une pièce spécifique pour finaliser la conception de leurs machines. Il conçoit ladite pièce (une carte verte par exemple) en respectant le cahier de charge du client qu’il peut aider parfois à élaborer. Ce professionnel exerce donc un métier se situant sur la sphère industrielle. Sur cette fiche métier, vous découvrirez tout ce qu’il faut savoir concernant cette profession. 

Les différentes tâches qu’exécute un technicien bureau d’étude 

Les fabricants qui font appel au technicien bureau d’étude élaborent d’abord un cahier des charges dans lequel ils expriment leur besoin. La principale tâche du technicien bureau d’étude est de donner corps aux besoins exprimés dans le cahier des charges. En cela, il propose une véritable réponse à un projet d’innovation. Pour bien accomplir sa tâche, il sera obligé de bien étudier le cahier des charges à lui présenté. Il s’agit là du dossier technique du projet. 

A découvrir également : Comment suivre une formation professionnelle en eSport ?

Ensuite, il va proposer des solutions de fabrication en tenant compte des différentes contraintes qu’il a en face de lui. Elles peuvent être d’ordre budgétaire, technique, structurel ou fonctionnel. Outre cela, il se servira des logiciels de conception et dessin assistés par ordinateur (CAO/DAO) afin de réaliser les spécifications et les cotations de pièces, sous-ensembles ou ensembles. Après cela, il va rédiger les documents techniques qui vont présenter toutes les données de la pièce à produire.

C’est à alors que le technicien bureau d’études va concevoir des prototypes afin de faire des tests. Si les tests sont concluants, il passera à la production de la pièce proprement dite. Pour cela, il aura à faire de la programmation. Notez aussi qu’entre temps, il devra chiffrer le projet. Vous l’aurez compris, ce professionnel n’a pas qu’une seule tâche à accomplir. Il lui faudra donc être polyvalent. Il faut savoir que tout le travail se fait sous la houlette d’un chef de bureau d’études. 

A lire également : Quelle formation pour devenir couvreur ?

Les autres dénominations du technicien bureau d’études

Il existe de nombreuses autres terminologies pour désigner le technicien bureau d’études. Les plus courantes sont :

  • projeteur / projeteuse ;
  • dessinateur / dessinatrice ;
  • métreur / métreuse ;
  • deviseur / deviseuse.

Qui peut faire appel à ce projeteur ou dessinateur ?

Projeteur et dessinateur sont deux autres noms du technicien bureau d’études. Le secteur de l’industrie recrute beaucoup plus les techniciens bureau d’études. Cela est évident puisqu’ils ont besoin de leurs compétences afin de mettre sur le marché de nouveaux appareils innovants. Les entreprises spécialisées dans la construction, le Bâtiment et les Travaux Publics (BTP), les fabricants du secteur de l’aéronautique recherchent ardemment ce type de profil. 

Ils peuvent aussi intervenir dans le domaine du génie civil, du génie climatique, de la pétrochimie, etc. Les entreprises industrielles des secteurs de l’électroménager, de l’automobile et du high-tech ont en permanence besoin des hommes ou des femmes qui exercent ce métier de technicien bureau d’études. 

Les qualités pour bien exercer ce métier  

Il faut savoir que les entrepreneurs recherchent certaines qualités chez ceux qui postulent pour travailler comme technicien bureau d’études. Ces derniers doivent être particulièrement créatifs. En effet, ils auront à concevoir des pièces qui n’existent pratiquement pas encore. Ils doivent être rigoureux, car chaque tâche doit être accomplie minutieusement. 

Ils doivent savoir se concentrer et s’adapter à tout. Cela est évident, car les projets qu’ils réaliseront ne seront pas similaires. Si ce type de métiers vous intéresse, alors vous devez avoir un bon relationnel au regard du nombre de personnes avec qui vous serez en contact.

En résumé, pour obtenir un emploi en qualité de technicien bureau d’études, vous devez :

  • être créatif ;
  • être rigoureux ;
  • avoir une excellente capacité d’adaptation ;
  • avoir le sens de la diplomatie.

Les différentes voies possibles pour exercer en tant que technicien bureau d’études 

Il vous faudra bien évidemment suivre des formations ou avoir une certification avant de trouver un emploi en tant que technicien bureau d’étude. Déjà, vous pouvez y accéder avec un niveau Bac+2, vous pouvez y accéder. Vous pouvez donc exercer avec un :

  • BTS Industrialisation des produits mécaniques ;
  • BTS Conception de produits industriels ;
  • BTS Assistant technique d’ingénieur ;
  • DUT Génie mécanique et productique ;
  • DUT Mesures physiques ;
  • DUT Génie thermique et énergie ;
  • DUT Génie chimique, génie des procédés, option procédés. 

Les recruteurs s’intéressent davantage à ceux qui ont une licence professionnelle (LP), notamment une :

  • LP Conception chaîne numérique ;
  • LP Technologie emballage ;
  • LP Plasturgie et matériaux composites ;
  • LP Production industrielle.

Ceux qui ont un Bac+5 seront recrutés à titre d’ingénieur. 

Que pouvez-vous faire après avoir exercé comme technicien bureau d’études ?

Si vous arrivez à suivre une formation en alternance, vous pouvez devenir dessinateur-projeteur. Autrement, il vous faudra occuper un emploi pendant au moins 5 ans comme technicien bureau d’études. En obtenant un diplôme supplémentaire, vous pouvez aussi devenir un ingénieur dans votre spécialisation. À cet effet, il vous faudra passer un concours. 

Certaines entreprises l’organisent elles-mêmes afin de promouvoir leurs collaborateurs. Avec une bonne dose d’expérience, vous pouvez être promu au rang de responsable de bureau d’études. Vous pouvez aussi être un chef projet ou diriger le service de maintenance. Vous ne devriez donc pas vous reposer sur vos lauriers après avoir été recruté comme technicien bureau d’études. 

Combien gagne un technicien bureau d’études ?

Au début de sa carrière, le technicien bureau d’études peut espérer gagner approximativement 1500 euros par mois. En évoluant, en acquérant de l’expérience, il peut se retrouver à 2300 euros en moyenne par mois. Voilà détaillé, tout ce que vous devez savoir sur le métier de technicien bureau d’études. 

Un mot à rajouter ?

Please enter your comment!
Please enter your name here